Accueil

Le projet d'établissement du SAU78

Retour

Le Projet d’établissement du SAU78

Valeurs partagées et engagement collectif

 « Le projet, ce n'est pas la simple représentation du futur, de l'avenir, du possible, d'une idée, c'est un futur à faire, un avenir à concrétiser, un possible à transformer en actes. »

(J.M. Barbier)

 
Si l’histoire du SAU78 nourrit son existence et son fonctionnement, son avenir reste à construire avec l’ensemble des salariés qui le compose, dans le respect des missions qui lui sont dévolues et dans les conditions requises. Il s’agit bien de déterminer ce que le SAU78 doit être et de bâtir ses fondations, le socle de son projet d’établissement.

Au SAU78, où la pluridisciplinarité fait l’intérêt et la richesse de la mission, toutes les fonctions sont importantes. Les interventions éducatives, pédagogiques et psychologiques sont sa raison d’être.

Dans ce contexte, fédérer l’ensemble des salariés autour d’un projet commun, raviver et faire perdurer le sentiment d’appartenance à une institution sont, au-delà d’une nécessité, une évidence. Un moyen d’y parvenir est de repenser et actualiser le Projet d’établissement dans une démarche participative.

En dehors des échéances incontournables, telles que celle de l’évaluation externe (2015), le Projet d’établissement doit permettre, avant tout, de révéler la qualité de notre activité, non seulement pour la maintenir et lui donner du sens mais également pour qu’elle soit reconnue et prise en compte dans toutes ses composantes.

Le Projet d’établissement intègre ainsi une vision débattue et élargie des apports et des accords dans l’équipe. Et c’est dans sa mise en œuvre au quotidien que chaque professionnel doit le faire vivre, dans le même état d’esprit, afin de remplir la mission avec l’ambition d’une qualité partagée. Le travail réalisé doit servir de repère aux équipes pour agir dans la cohérence et dans un souci d’amélioration continue de la qualité.

Dans sa dimension participative, la formalisation du Projet est un moment important de la vie de la structure. Elle est l’aspect visible et la traduction d’un processus de réflexion, d’échanges et de débats entre les professionnels.

Pour ce faire et afin de mobiliser tous les salariés du SAU78, le choix d’être accompagné par des intervenants extérieurs au SAU78 a été retenu dans le cadre du PAUF 2013. Le cabinet de consultants ITACA a été choisi.

La démarche a été lancée le 23 janvier 2013, lors d’une réunion institutionnelle, en présence de Antonella RELLI et Germaine PEYRONNET d’ITACA.

Le travail s’est organisé autour des réunions de l’équipe de direction, des thèmes de réflexion transversaux (l’accueil, l’urgence et les outils de la loi 2002-2) et du comité technique.

Au fur et à mesure de son avancée, les points suivants ont pu être formalisés : l’historique, les missions, le public accueilli, l’adolescence, le partenariat et une première maquette du Projet d’établissement élaborée.

À ce point de la réflexion et de l’avancée des travaux, il a été décidé d’organiser une journée de travail réunissant les salariés du SAU78 afin de partager la dynamique projet pour que chacun se sente impliqué et puisse contribuer, « faire culture » pour que le projet soit porté collectivement et fasse référence pour tous, ainsi que créer les conditions du débat pour une ambition commune.

Elle s’est tenue, le 14 novembre 2013, de 9H30 à 16H, à la Fondation Méquignon et a réuni la majorité des salariés du SAU78, soit pour la journée entière, soit pour la matinée ou l’après-midi (les plannings d’intervention ont été établis pour permettre, à la fois, la participation du plus grand nombre et la continuité des différents services).

Les engagements formulés collectivement renvoient non seulement à une éthique individuelle mais également à une éthique de responsabilité, autant de principes définis ensemble qui constituent des repères pour guider nos pratiques et prennent sens face à des situations concrètes. Ils s’imprègnent des valeurs et options fondamentales de l’AVVEJ et se déclinent vis-à-vis des jeunes accueillis et de leurs familles, de notre objet commun de travail : bientraitance et bienveillance, respect de la personne, écoute et attention… et de l’environnement : partenariat construit et animé.

Ces engagements sont sous-tendus par une conviction affirmée et partagée par tous : l’urgence est une « noble mission ».

Cette journée a été un temps particulièrement fort et remarquable du processus engagé depuis presque un an. Chaque salarié s’y est réellement impliqué, au cours d’échanges et de débats particulièrement riches. Le sentiment d’appartenance à l’institution n’est pas un « vain mot » mais est bien une réalité.

Merci à tous les salariés pour leur engagement et leur foi intacte dans le SAU78 (« Il semble qu’il ne peut y avoir un réel engagement sans la foi en une utopie » – Max Weber). Le chemin à parcourir, ponctué d’étapes, est encore long et sans doute sans fin, puisque le processus d’amélioration de la qualité est continu, mais je sais pouvoir compter sur les professionnels pour garder cette motivation et le désir de travailler ensemble sur la durée.
 
Véronique BLAIN, Directrice du SAU 78